Avec l'homme

LE CHIEN DE CANAAN ET L'HOMME, EN ISRAEL


En dehors des chiens de Canaan vivant en meute à l'état sauvage, deux autres types de symbioses avec l'homme peuvent être rencontrées :

Les chiens de Bédouins, semi-domestiques


Très proches en comportement de leurs homologues vivant en liberté, ces chiens (des mâles, surtout) sont en général capturés très jeunes dans la tanière de leur mère par les bédouins. Nourris et entretenus ensuite par ces derniers, ils ont une valeur ajoutée comme gardien de troupeaux, pour contrer les prédateurs tels que les loups, hyènes et autres chiens errants.

Ces chiens sont extrêmement méfiants vis-à-vis de l'homme et cette méfiance est le fruit d'un long conditionnement proche de la maltraitance, acquis au jour le jour dans le campement bédouin : pour eux, l'approche d'un homme peut signifier soit qu'on va leur lancer un morceau de pain, soit leur jeter une pierre ou encore leur envoyer un coup de pied dans les côtes.

Ces Canaan restent donc à distance des humains et adoptent une posture de type fuite/attaque de manière quasi permanente. Ils alertent le campement dès que quelque chose d'inconnu approche, ce qui est tout à fait du goût des bédouins qui renforcent encore ce comportement en leur lançant une récompense, ou tout simplement en ne les punissant pas !

Dans ces conditions, seuls les enfants peuvent les approcher car il semble qu'il soient les seuls en qui ils aient un peu confiance.

Cependant, face aux prédateurs et autres maraudeurs, ces chiens font face et défendent sans peur leurs prérogatives territoriales.

Les chiens domestiques


En Israël, ces chiens sont soit des chiens de compagnie, soit des chiens de travail de l'armée ou de la police, ou encore des chiens de reproduction dédiés à la perpétuation de la race.

La majorité des chiens enregistrés au stud-book israélien sont issus d'élevages. Les autres proviennent des campements Bédouins ou ont été capturés dans la nature. Dans ce cas, ils ne sont enregistrés que si l'on a un minimum d'informations sur leurs origines.

Les seuls autres Chiens de Canaan domestiques proviennent de villages arabes. Ces derniers sont « plus domestiqués » que ceux des campements de Bédouins : les mâles, les femelles et leurs petits sont conservés par les villageois, et sont plus ou moins bien nourris par ces derniers. A l'inverse du chien de Bédouins, le Chien de Canaan de village peut être attrapé et conduit par son maître, bien qu'il soit quand même très méfiant avec les étrangers.


Dernière modification : jeudi 3 mai 2018 - © Copyright 2003-2012 Canaan Club de France
Identification WALDEC : W601002058 - Bouniols - 46170 Castelnau Montratier
Président : Laurence Ariès - Webmestre : Stéphanie Simon - Hébergeur : OVH - 140 Quai du Sartel - 59100 Roubaix - France
Optimisé pour Microsoft Internet Explorer 6.x ou plus et Mozilla Firefox 1.5.x ou plus, à une résolution d'écran de 1024 x 768 pixels